Quelles sont les 9 compétences essentielles ?

Le calcul correspond à l’utilisation des nombres au travail et à la nécessité de penser en termes quantitatifs dans l’exécution de tâches. Nous utilisons cette compétence pour faire des estimations numériques, compter de l’argent, créer des horaires, préparer des budgets et analyser des mesures ou des données.

La communication orale concerne essentiellement l’utilisation de la parole pour exprimer ou échanger des pensées ou des renseignements dans le cadre du travail. Nous utilisons cette compétence pour accueillir des personnes, prendre des messages, rassurer, convaincre, obtenir de l’information et résoudre des conflits.

Le travail d’équipe consiste à déterminer dans quelle mesure un employé doit travailler avec les autres dans l’exécution de ses tâches. Nous utilisons cette compétence pour travailler au sein d’une équipe ou de concert avec un partenaire et lorsque nous participons à des activités de supervision ou de leadership.

La formation continue examine l’obligation de participer à un processus permanent d’acquisition de compétences et de connaissances. Nous utilisons cette compétence pour tirer des apprentissages de notre travail quotidien et apprendre de nos collègues ainsi que lorsque nous participons à de la formation dans le milieu de travail ou à l’extérieur.

L’exigence relative à la formation continue met à l’épreuve l’hypothèse suivant laquelle de plus en plus d’emplois exigent un perfectionnement continu et tous les employés doivent continuer à apprendre pour pouvoir conserver leur emploi ou suivre l’évolution de leur emploi. Si c’est vrai, les compétences suivantes deviendront indispensables :

  • savoir comment apprendre;
  • comprendre son propre style d’apprentissage;
  • savoir comment obtenir l’accès à divers documents, de ressources et de possibilités d’apprentissage.

 

La lecture se rapporte à la capacité de comprendre des documents à lire se présentant sous forme de phrases ou de paragraphes.

Elle consiste habituellement à lire des notes, des lettres, des notes de service, des manuels, des spécifications, des règlements, des livres, des rapports ou revues spécialisées. Nous utilisons cette compétence pour repérer de l’information, interpréter le sens général de l’information, évaluer les documents lus et compiler l’information tirée de sources multiples.

Les textes englobent :

  • les formulaires et les étiquettes ayant au moins un paragraphe;
  • le texte imprimé ou non (par exemple, le texte affiché sur un écran d’ordinateur ou une microfiche)
  • les paragraphes inscrits dans des tableaux et des graphiques.

La rédaction est la capacité d’écrire des textes et des documents. Cette compétence comprend aussi la rédaction sans papier, c’est-à-dire la saisie de texte à l’aide d’un ordinateur. Nous utilisons cette compétence pour organiser, inscrire, documenter, fournir de l’information pour convaincre, demander de l’information et justifier une demande.

La rédaction comprend :

  • la rédaction de textes et l’inscription d’information dans un document (par exemple, un formulaire).
  • la rédaction autre que sur papier (par exemple, taper à l’ordinateur).

Exemple : Les travailleurs manufacturiers, dans des papetières par exemple, utilisent des compétences en rédaction. Ils peuvent être amenés à inscrire des changements dans des feuilles de travail, par exemple, pour consigner une substitution de matériaux.

Le raisonnement est la capacité d’évaluer des idées ou de l’information afin de prendre une décision rationnelle. La capacité de raisonnement est divisée en six différentes fonctions cognitives interreliées, mais interdépendantes :

  • Résolution de problèmes;
  • Prise de décisions;
  • Pensée critique;
  • Planification et organisation du travail;
  • Utilisation particulière de la mémoire;
  • Recherche de renseignements.

On entend par « utilisation de documents » les tâches qui supposent le recours à divers modes de mode de présentation de l’information dans lesquelles les mots, nombres, icônes et autres symboles visuels (p. ex. ligne, couleur, forme) prennent un sens particulier en fonction de leur disposition. Nous utilisons cette compétence pour lire et interpréter des graphiques, des chartes, des listes, des tableaux, des plans, des schémas, des dessins, des panneaux et des étiquettes.

L’utilisation de documents comprend :

  • les supports imprimés ou non (par exemple : documents sur un écran d’ordinateur ou une microfiche, jauges, horloges ou drapeaux);
  • la lecture/l’interprétation ainsi que la rédaction/le remplissage/la production de documents.

Ces deux types d’utilisation ont souvent lieu durant l’exécution d’une même tâche. C’est le cas, par exemple, lorsqu’il s’agit de remplir un formulaire, de vérifier les points d’une liste de tâches, de reporter de l’information sur un graphique ou d’inscrire des renseignements sur un calendrier d’activités.

Par exemple : Dans l’industrie de l’accueil, les cuisiniers à la chaîne doivent exercer leurs compétences en utilisation de documents lorsqu’ils lisent et consignent des données sur le tableau des températures des congélateurs ou lorsqu’ils vérifient les articles et les quantités des listes de contrôle des commandes.

Les compétences numériques sont nécessaires pour comprendre et traiter l’information provenant de sources numériques et pour utiliser des systèmes numériques, des outils techniques et des applications. Les sources et les appareils numériques comprennent les caisses enregistreuses, les logiciels de traitement de texte et les ordinateurs, utilisés entre autres pour envoyer des courriels ou créer et modifier des feuilles de calcul.

Dans les métiers spécialisés et les métiers des technologies, on utilise les compétences numériques pour consigner, consulter, analyser, organiser, fabriquer, mesurer et communiquer, que ce soit des données ou des idées, à l’aide d’outils et d’appareils numériques.

Les apprentis et les ouvriers, dont les couvreurs, les soudeurs ou les charpentiers, doivent utiliser des applications informatiques. Par exemple, les apprentis arpenteurs utilisent des carnets de terrain électroniques pour effectuer des relevés topographiques et y inscrivent les données sur les sites pour créer des diagrammes générés par ordinateur.