Pour bâtir la prochaine génération de main-d’œuvre spécialisée

Article soumis par l’Association canadienne des producteurs pétroliers
L’industrie pétrolière et gazière du Canada et l’Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) appuient les mesures annoncées dans le budget fédéral en février visant à favoriser la croissance et le développement de la prochaine génération de travailleurs et de travailleuses spécialisés.

« Notre secteur est le plus important employeur de main-d’œuvre qualifiée au Canada; c’est pourquoi nous appuyons fermement les mesures adoptées par le gouvernement pour promouvoir les carrières dans le domaine », a indiqué Dave Collyer, président de l’ACPP.

Il est essentiel que l’industrie pétrolière et gazière soit en mesure de combler les besoins de main-d’œuvre en période de croissance économique, en particulier pour les sables bitumineux et les projets à l’étude pour la construction d’une industrie du gaz naturel liquéfié en Colombie-Britannique. »

Les pénuries de main-d’œuvre ont des conséquences inflationnistes, dont l’augmentation des coûts des projets de construction et des risques liés à leur exécution, et pourraient nuire à la capacité du secteur privé d’attirer des investisseurs.

Au cours de la prochaine décennie, les besoins totaux en matière d’embauche quant aux emplois directs dans l’industrie pétrolière et gazière – incluant les occupations professionnelles et techniques – atteindront entre 125 000 et 150 000 emplois, en raison de l’activité de l’industrie, des départs à la retraite et du roulement de personnel, selon le Conseil canadien des ressources humaines de l’industrie du pétrole.

Pour sa part, le Conseil sectoriel de la construction estime à 246 000 le nombre d’embauches qui seront nécessaires pour répondre aux besoins grandissants de ce secteur et pour remplacer les travailleurs qui prendront leur retraite entre 2013 et 2021.

Vu le grand nombre d’emplois hautement spécialisés et bien rémunérés dans l’industrie pétrolière et gazière, les syndicats de travailleurs qualifiés sont parmi les plus fervents supporteurs de l’exploitation responsable des sables bitumineux et des projets de pipeline connexes.

L’ACPP travaille de concert avec des groupes de travailleurs syndiqués et non syndiqués dans le cadre d’initiatives visant à améliorer divers aspects relatifs à la main-d’œuvre, dont la mobilité des travailleurs et des travailleuses, la formation pour des métiers spécialisés, les possibilités de formation en apprentissage et l’immigration.

« Nous cherchons à recruter d’abord des Canadiens et des Canadiennes, à attirer et à recruter des gens au pays, et à construire et à élargir la main-d’œuvre actuelle et future. Il faut attirer un plus grand nombre de Canadiens et de Canadiennes vers les métiers spécialisés, à fournir davantage d’occasions de formation en classe et sur le tas, à améliorer les mesures pour favoriser la mobilité des travailleurs au pays et, selon les besoins, à accroître l’immigration, tant permanente que temporaire », a ajouté Collyer.