Gail Smyth, directrice exécutive de Skills/Compétences Canada – Ontario, revient sur les débuts de l’organisation

Ontario revient sur les débuts de l’organisation 

Vous faites partie de Skills/Compétences Canada – Ontario (SCC – Ontario) depuis 16 ans. Comment avez-vous commencé à travailler au sein de l’organisation?

J’ai commencé à participer aux activités de Skills/Compétences Canada en 1989, lorsque je travaillais en tant qu’agente de liaison communautaire au Collège Conestoga. J’ai proposé mon aide en tant que bénévole à Skills/Compétences Canada à l’occasion des premières Olympiades canadiennes, qui avaient lieu au Collège Mohawk, à Hamilton. J’ai continué à faire du bénévolat au sein de l’organisation nationale jusqu’en 1997, année de ma nomination au poste de directrice exécutive de SCC – Ontario.

 

Est-ce que Skills/Compétences Canada a énormément changé ou évolué au fil des ans?

Il est incroyable de voir à quel point Skills/Compétences Canada a évolué. En 1989, personne n’aurait imaginé qu’une si petite organisation installée à Barrie, en Ontario, puisse devenir une organisation nationale possédant un bureau dans chaque province et territoire et un secrétariat national à Ottawa.

 

Quels sont certains des principaux programmes ou principales initiatives offerts par SCC – Ontario?

Le programme de présentation dans les écoles est le programme de sensibilisation le plus vaste offert en Ontario. Étant donné que 87 % des institutions secondaires, 50 % des écoles élémentaires et 100 % des collèges communautaires en Ontario adhèrent à ce programme, il a fallu affecter 13 agents de liaison à sa mise en œuvre à temps plein. Il est offert dans les deux langues officielles et aux étudiants autochtones dans l’ensemble de l’Ontario. Chaque année, nos agents de liaison influent sur les choix de carrière de milliers d’étudiants des niveaux élémentaire et secondaire. Depuis le lancement du programme en 1998, nous nous sommes entretenus avec plus d’un million d’étudiants!

 

Cette année marque le 25e anniversaire de SCC – Ontario. Comment votre organisation compte-t-elle célébrer cet évènement important?

Le 21 mars, nous tiendrons le Gala de célébration au Heritage Warplane Museum, à Hamilton, en Ontario.

 

À votre avis, quelle est la question la plus urgente concernant les métiers spécialisés? Comment SCC – Ontario compte-t-elle contribuer à la régler?

Fournir aux parents l’information nécessaire sur les débouchés prometteurs offerts par les métiers spécialisés et les technologies demeure notre principale priorité. Dans le but d’évaluer le besoin d’information, nous avons organisé 30 présentations destinées aux parents. La réaction positive suscitée par ces présentations montre clairement que les parents devraient avoir en main des renseignements pertinents et récents afin de pouvoir aider leurs enfants dans leur choix de carrière. Nous espérons être en mesure de lancer un programme de présentations destinés aux parents au cours de l’année prochaine.

Quel est l’avenir des organisations de Skills/Compétences Canada, telle SCC – Ontario? Constatez-vous un changement dans le mandat de votre organisation compte tenu du fait que les parties intéressées portent de plus en plus attention aux débouchés offerts par les carrières des métiers spécialisés et des technologies?

J’estime que notre mandat demeurera pertinent tant qu’il y aura une demande de travailleurs qualifiés. Et je suis convaincue qu’on aura toujours besoin de travailleurs qualifiés. Notre mandat devra certainement s’élargir afin d’englober des activités visant à sensibiliser les employeurs à l’apprentissage et à les encourager à ouvrir leurs portes aux apprentis. Les jeunes qui souhaitent faire une carrière dans les métiers spécialisés sont découragés de ne pas trouver un employeur capable de leur offrir un stage d’apprentissage.

 

Souhaiteriez-vous faire part d’autres observations à nos lecteurs? 

Skills/Compétences Canada doit son succès aux milliers de personnes qui croient en l’avenir des jeunes au Canada et qui le montrent par leurs activités de bénévolat. Ces personnes sont les garantes de notre succès. Au nom des jeunes que nous aidons, nous leur témoignons notre plus profonde reconnaissance.